A propos

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir submergé, dépassé par les évènements, d’avoir le sentiment très fort de ne plus rien contrôler, de vous lever le matin en connaissant déjà la couleur de votre journée ?

Avez-vous ressenti au plus profond de votre être ce sentiment d’urgence que quelque chose DOIT changer dans votre vie sans savoir par quel bout prendre ? Et tout cela pour_quoi (pour quelle finalité et pourquoi !) ? 

Vous êtes-t-il déjà arrivé d’avoir l’impression de subir votre vie, que celle-ci n’avait plus beaucoup de sens ? Moi OUI.

Je suis l’ainée de 4 enfants. Mes parents ont bien fait les choses : une fille, un garçon puis une fille et un garçon.

Mon enfance je l’ai passé de port militaire en port militaire en passant par la Martinique et Tahiti. Nous avons déménagé 8 fois en un peu plus de 10 ans. En ce temps-là, je vous parle d’il y a 30 ans, les mutations se faisaient quand la marine avait besoin d’un grade et d’une fonction.

Cela voulait dire que l’on pouvait muter mon père en janvier, en mai ou encore en novembre. Et comme c’est bien connu, la famille, comprenez la femme et les enfants, ne sont considérés que comme des baguages  et bien nous (re)mettions nos affaires de nouveau dans des cartons.

Que tu aies des enfants scolarisés ou pas, la mutation avait priorité sur le court de ta vie, ce qui m’a amené à quitter très régulièrement les écoles que je fréquentais. A peine arrivée, déjà partie !

Après ces plus de 10 années dans les cartons, ma mère décide de ne plus suivre mon père dans ses mutations. Mon père devient célibataire géographique et nous, les « baguages » posons nos valises dans le Finistère.

Je me sens soulagé quand cette décision est prise, moi la petite fille très timide qui souffrait de changer d’école, de se faire de nouvelles copines et aussi vite leur dire au revoir. Ce n’était pas simple pour moi d’aller vers les autres. Je ne comprenais pas pourquoi on nous faisait changer sans cesse de lieu de vie. Quel était le sens de tout ça ? [Déjà à cette époque je me posais la question de sens !]

 Les années passent, je fais des études et obtient un BTS Assistante de gestion PME-PMI. Je travaille au Service Après-vente de chez Darty et durant ces années de bonheur et je deviens mère par deux fois.

Seriez-vous capable, en revisitant votre vie, de dire « Il y a eu un avant et un après » ? Pour ma part, oui : c’est mon burn out maternel.

A la sortie de maternité, avec mon bébé tout neuf sous le bras, je rentre le cœur léger. Nous sommes 4. Ma famille est au complet. Je suis heureuse. Je ne le savais pas encore mais ce jour-là signe ma lente mais certaine descente aux enfers. Deux années pour toucher le fond et deux autres pour me reconstruire.

Le matin je posais les pieds au sol et je savais déjà que ma journée n’était qu’une suite logique de ma nuit. Ma fatigue s’est transformait en un épuisement physique mais aussi morale. Je ne pensais qu’a une chose : dormir. Je n’en parle à personne, ça ne se fait pas. On le sait toute que c’est dur…..

Après l’épuisement de mon capital patience, écoute et tolérance, je n’étais plus capable d’entendre les cris de mes enfants, leurs pleurs, les jouets qui tombent par terre.

Et après plusieurs mois ou tu ne te vois pas sombrer vient la dernière étape d’un burn out (maternel), c’est le reniement des actions passés, présentes et futures ainsi qu’une baisse de la productivité. J’avais le sentiment d’être bonne à rien, d’être invisible, de n’être qu’une « mauvaise mère ».

Et puis un jour, au bout de deux années chaotiques, mon corps dit stop. Un soir, en fermant la porte de leur chambre, mes jambes ne me tiennent plus, je m’écroule littéralement sur le sol et pleure à m’en plus finir. C’est le déclic : Je subis ma vie et je ne le veux plus. Quel est le sens de tout ça ? [Encore le sens !]

Je suis submergé, dépassé par les évènements, j’ai le sentiment très fort de ne plus rien contrôler. Je sais une chose : LES CHOSES DOIVENT CHANGER !! Je veux de nouveau être heureuse, je veux de nouveau vivre et surtout je veux être actrice de ma vie. C’est le début de mon « Après ».

TEMOIGNAGE D’UNE RECONSTRUCTION APRES UN BURN OUT MATERNEL

« Nous pouvons tous prendre de meilleurs décisions personnelles ou professionnelles si nous possédons une connaissance approfondie de nos points forts, de nos traits de personnalités et de nos leviers de motivations. »

Laurent GAJAC

Il faut du temps pour se (re)construire, savoir qui nous sommes, ce que nous voulons véritablement. Connaitre ses valeurs, ses besoins et surtout les respecter. Vaincre ce que nous croyons être au détriment de ce que nous sommes réellement. C’est un chemin que j’ai entrepris à ce moment-là : aller à ma rencontre. C’est le début de ma vie intentionnelle.

Pour cela, j’ai quitté le monde du salariat pour l’entreprenariat. Je voulais me sentir vivante, relever des défis. Pour cela j’ai créé une société avec une franchise de ménage et de repassage au domicile des clients. Je me suis découverte en tant que chef d’entreprise. J’ai commis tant d’erreurs et j’ai tant appris. Cette première expérience me donne le gout pour les suivantes.

Je me forme à la PNL (Programmation Neuro Linguistique) et au métier de coach professionnel. J’ai tant à apprendre sur moi et sur le fonctionnement de l’être humain. Ça me passionne. Je me libère de tant de chose qui me permette de me déployer et ainsi de vivre au plus juste de ma vérité.

Je découvre comment un objectif bien formulé peut changer ma vie. Et si en plus je le rattache au grand POUR_QUOI, au sens alors je crée de la motivation, de l’engagement sur le long terme. Je ne cherche pas une meilleure productivité, ni la performance et encore moins la perfection dans mon parcours de vie. Je cherche et j’apprends tellement sur moi lors du chemin pour atteindre les objectifs que je me suis fixé. En réalité Le but est le chemin.

Derrière chacun de mes projets, chacune de mes envies, je cultive chaque jour ce qui est réellement important pour moi. Ça demande de l’engagement, ça demande de sortir de sa zone de confort mais en contrepartie je vis la vie que je veux vivre (non sans coup dur). Celle qui me fait vibrer, celle qui en partant de cette terre, je serais fière d’y avoir contribuer.

Aujourd’hui, mon métier est de vous aider à construire pas à pas une vie qui a du sens pour vous. De quelle manière ? En vous aidant à agir et en vous aidant à poser des actes, en fixant des objectifs et des intentions.

COMMENT VOUS AIDER A CONSTRUIRE PAS A PAS UNE VIE QUI A DU SENS POUR VOUS ?

COACHING INDIVIDUEL

COACHING INDIVIDUEL

Vous avez un projet, une demande spécifique, une envie qui nécessite une aide extérieure ? Je vous aide à sa réalisation.

COMMUNAUTE

GROUPE FACEBOOK

Nous vous proposons de rejoindre des femmes et des hommes désireux de progresse dans leur vie. Encouragement et Inspiration seront chaque jour votre quotidien.

FREE PRINTABLE

FREE PRINTABLE

Chaque mois, dans une newsletter, vous recevrez un document qui a pour intention de vous simplifier la vie et/ou vous aider à construire pas à pas une vie qui fait sens pour VOUS.

ARTICLES

ARTICLES

Source d’inspiration, de compréhension, d’information, les articles du blog sont là pour vous aider au quotidien. Inscrivez-vous à la newsletter pour n’en louper aucun.

Je vous souhaite de trouver le bonheur dans votre vie.

Close